Logo Trace de VieTraces de Vie

Nadine Guyon-Castan Thérapeute psychocorporelle et consultante

Réflexes Archaïques

Les mouvements réflexes primaires ou archaïques, sont des mouvements involontaires et incontrôlés que l’on observe chez le nouveau-né, en réponse à des stimulations précises.

Un certain nombre de ces réflexes se mettent en place in utéro et seront pleinement présents à la naissance ; parfois même ils seront d’une grande importance pendant l’accouchement.

Après leur apparition, chacun de ces réflexes traverse une phase d’activation puis d’intégration plus ou moins longues.

À la naissance, toutes les parties du cerveau sont présentes mais pas totalement développées, avec une faible myélinisation des nerfs. Si celle-ci n’est pas suffisante, la circulation des informations sera trop lente. Elle est favorisée par tous les mouvements réflexes de l’enfant.

Grâce à ses mouvements réflexes, l’enfant développe et renforce son tonus musculaire, ce qui l’aidera dans son développement moteur.

Il aura ainsi un meilleur équilibre corporel, ce qui lui donnera une plus grande sécurité intérieure et une plus grande disponibilité intellectuelle.

Des réflexes peu développés ou pas assez intégrés sont souvent responsables de difficultés relationnelles ou d’apprentissage, que ce soit chez les enfants ou les adultes.

Dans ces 20 dernières années, des techniques corporelles ont été mises au point pour aider à dépister les mouvements réflexes non intégrés et faciliter leur intégration quand cela s’avère nécessaire. Notamment la technique d’intégration des réflexes de Svetlana Magustova ou celle mise au point par le Docteur Harald Blomberg : le R.M.T®. ou Rhythmic Movement Training, et nouvellement, la technique de l’I.M.P (Intégration Motrice Primordiale) dispensée par Paul Landon.

Vidéos sur les réflexes :